Malek Jandali est un pianiste syrien originaire de Homs. Habitué des grandes salles de concert, il a joué à deux reprises sur le piano « libre service » installé gare Saint-Lazare à Paris, les 7 et 8 mai 2014. Un moment émouvant, le jour où les derniers rebelles quittaient la ville où Malek à grandi.

« Hope for Syria » is a triptych for three years of fallen hopes and broken lives. Through the smiles of children from Atmeh and Za’atari camps, our aim is to demonstrate that despite barbary and bombings, despite destitution and confinement in the camps, hope always remains.

« Hope for Syria » est un triptyque pour trois années d’espoirs déçus, de vies brisées. A travers des sourires d’enfants des camps d’Atmeh et de Zaatari, notre volonté est de démontrer que malgré la barbarie et les bombardements, malgré le dénuement et l’enfermement dans les camps, l’espoir demeure toujours.